Entre Cany et Vittefleur, nous vous proposons 7 parcours : deux en no-kill mouche, un en no-kill mouche et leurres, et quatre toutes techniques avec un prélèvement raisonné. La Durdent offre ici de multiples bras et paysages. Tantôt lente et large, tantôt rapide et étroite. Les truites de mer remontent encore jusque cette portion. 

Les Parcours

Ce parcours d’une longueur de 100 mètres est situé en aval immédiat de la réserve de pêche du clos Saint-Martin, proche du centre de la commune de Cany-Barville. C’est la berge de l’autre côté du parking qui est autorisée à la pêche, et non celle côté route ! Pour y accéder, il faut donc traverser en waders (attention, la rivière est très profonde). Vous pouvez pêcher depuis le bord, ou dans l’eau sans dépasser le milieu de la rivière.
Ce parcours propose tous les profils, large et peu profond en aval, profond et plus lent au milieu, tête de courant et courant soutenue en amont. Pour les moucheurs adeptes de la sèche, les gobages commencent dès l’ouverture de la 1ère catégorie. Il peut paraitre inexistant en population de salmonidé à certaines heures de la journée. Il est pourtant très riche en truite sauvage et est également rempoissonné en truite adulte. Toutes les techniques y sont possibles.
Situé en aval immédiat du parcours du Maximiliansau, il présente une zone plutôt profonde et lente à l’amont alors qu’à l’aval il offre des écoulements plus soutenus. Bien peuplé en truites farios sauvages, il peut également en fin d’année cacher une belle truite de mer. Pour les moucheurs, on peut noter que le sedge y est présent toute l’année sur ce parcours. Depuis 2013, la pêche entre la passerelle et le pont de l’avenue de Maximiliansau est possible mais uniquement en waders, en exerçant la pêche du coté de la rive droite sans dépasser le milieu de la rivière. Merci de ne pas piétiner la berge sur cette section du parcours, respecter la végétation, le travail des agents communaux et aussi par mesure de sécurité (la bâche au sol y est glissante).
Le parcours longe le lac de Caniel, et présente un cadre idéal pour une sortie en famille. Sur sa partie amont, la rivière est très large et peu profonde, elle est parfaitement adaptée à l’initiation à la pêche à la mouche en wadding. A partir de mai, c’est un secteur on l’on retrouve les plus belles éclosions d’éphéméra danica. Sur la partie aval, plus rapide et plus étroite, les truites y sont difficiles à leurrer, un beau challenge d’en ferrer une !
Vous y retrouverez une alternative de radiers, plats courants, profonds méandres… Ce parcours de l’ancienne peupleraie est assez difficile d’accès mais saura séduire les amateurs de parcours sauvages (même s’il longe la D10… et est donc un peu bruyant). C’est le bras où la majorité des truites de mer remontent.
Ce parcours situé sur la commune de Vittefleur possède un linéaire d’environ 400 m. Il se caractérise par sa diversité d’avec des petites chutes, des plats, des radiers, des fosses… L’île est accessible par un pont, la pêche est autorisée de part et d’autre. En aval du parcours, il faudra se frayer un chemin entre les orties. Toutes les pêches y sont praticables. En fonction des saisons, il abrite truites farios et truites de mer.
Ce parcours est difficile d’accès et réservé aux pêcheurs les plus aventuriers. La berge n’est pas entretenue et le chemin qui longe l’eau est étroit. Bottes obligatoires à minima. En fonction de la saison, vous y croiserez de la truite fario de belle taille ou de la truite de mer.

La carte

Les photos

Hôme

Maximiliansau

Sporticaux

Magie

Prairies du Moulin Neuf

Hamel

Maraîchers